Original - allemand
Magdalena Schrefel Autriche
 
Traduction - français (France)
Le Repli du paysage
traduit par Stalder Katharina
2019

Résumé ou extrait

La pièce de Magdalena Schrefel décrit le délitement de ce qui reste d'une famille dans un monde-paysage au bord de la catastrophe. Le père, paysan, néglige son fils et les travaux dans sa ferme depuis la mort de la mère et se retire dans son monde, où il commence son « travail » : la construction d'une machine qui saurait tout faire. Cela avait commencé avec la machine à laver le linge, tombée en panne, puis le père y a vissé un objet après l'autre, n'a pas arrêté, en Facteur Cheval de notre temps, de construire la machine, peut-être comme une vengeance envers la nature, envers le bois qui a englouti sa femme. À force de construire, de s'enferrer dans son monde, il est venu à négliger son fils, un jeune garçon au début, un jeune homme à la fin de la pièce. Le père mourra dans sa machine – comme une chrysalide dans son cocon –, sa créature qui a fini par prendre le pouvoir. Le maire en tant que représentant des villageois·es – voix de la raison et du compromis, voix publique et extérieure, bon sens villageois – ne réussira pas à convaincre le fils d'abandonner son terrain face à la montée des eaux, tout comme il n'aura pas réussi à convaincre le père d’abandonner la construction de la machine.

Traducteurs

Stalder Katharina

France